Home  |  Contact  |  A Propos Du JTB  |  Blog  |  Liens Utiles   


 


 

Le Musée archéologique de Jordanie



Le Jordan Archeological Museum (Musée archéologique de Jordanie) a été construit en 1951 sur la colline de la citadelle à Amman. Il abrite des artefacts provenant de tous les sites archéologiques du pays. Cette collection est organisée par ordre chronologique et représente des objets antiques de la vie quotidienne tels que la poterie, la verrerie, les outils en flint ou en métal ainsi que des inscriptions et statues monumentales. Le musée propose également plusieurs collections de pièces de monnaie et d'inscriptions sur bijoux.

Les périodes archéologiques représentées au musée sont les suivantes :
 

1. Le paléolithique (- 1 000 000 à - 10 000 ans). 
2. Le néolithique pré-poterie (8 300 à 5 500 av. J. C.).
3. Le néolithique poterie (5 500 à 4 300 av. J. C).
4. Le chalcolithique (4 300 à 3 300 av. J. C).
5. L'âge de bronze ancien (3 300 à 1 900 av. J. C).
6. L'âge de bronze moyen (1 900-1 550 av. J. C).
7. L'âge de bronze final (1 550-1 200 av. J. C).
8. L'âge du fer (1 200-550 av. J. C).
9. Période perse/Fer III (550-350 av. J. C).
10. Période hellénistique (332-63 av. J. C).
11. Période nabatéenne (312 av. J. C. à 106 ap. J.C.).
12. Période romaine (63 av. J. C. à 324 ap. J.C.).
13. Période byzantine (324 à 636).
14. Période islamique (636 à aujourd'hui).


a- Période omeyyade (661 à 750).
b- Période abbasside (750 à 1258).
c- Période ayyubide/mamelouke (1173 à 1516).
 

Parmi les collections les plus importantes du musée se trouvent les statues en plâtre d'‘Ain Ghazal datant d'environ 6000 av. J.C. ainsi que les rouleaux en bronze de la mer Morte écrits en caractères araméens.

 

Le Musée du folklore jordanien



Le Musée du folklore jordanien est situé à l'ouest du théâtre romain à Amman. Ce musée a été créé par le département des antiquités et son inauguration date de 1975. Le musée présente des objets témoignant des différentes cultures jordaniennes :
 

  • La culture du désert (Bédouins).

  • La culture des villages (Récifs).

  • La culture des villes (Madineh).
     

La collection du musée est composée d'objets de la vie quotidienne du 19è et du début du 20è siècle avec notamment :
 

1. Des costumes des différentes régions de la Jordanie. areas in Jordan.

2. Des ustensiles de cuisine pour la préparation de la nourriture, du pain, du café et du thé.
 

 

Le Musée des arts et traditions populaires de Jordanie


 

Le Musée des arts et traditions populaires de Jordanie a été ouvert en 1971. Il est situé à l'est du théâtre romain à Amman et a pour ambition de rassembler le patrimoine jordanien et palestinien de toute la Jordanie afin de le protéger et de conserver pour les générations futures. Il est en outre chargé de faire connaître cet héritage populaire au monde entier.

Le musée comprend cinq salles d'exposition. La première est consacrée aux costumes traditionnels de la Transjordanie. La seconde aux bijoux et produits de beauté traditionnels des diverses régions de la Transjordanie et de la Cisjordanie.

La troisième présente une collection de robes et de costumes palestiniens. Dans la quatrième sont exposés une collection de poteries et de récipients en bois pour la cuisine ainsi que des bijoux en argent et des robes de mariées provenant de la Cisjordanie. La cinquième, située dans une chambre forte du théâtre romain, abrite une collection de mosaïques des églises byzantines à Jérash et Madaba.

 

Le Musée archéologique/Université de Jordanie

En 1962, un petit musée archéologique est créé au sein de l'Université de Jordanie. Pour répondre à son développement, il est par la suite transféré à son emplacement actuel. Les nouveaux bâtiments ont été inaugurés en 1986.

Le musée comprend des salles d'exposition, des ateliers de recherche, des pièces de photographie et de dessin ainsi qu'un laboratoire de conservation. Les missions du musée sont les suivantes :
 

  • Approfondir la connaissance du patrimoine culturel jordanien à travers les différentes périodes

  • Organiser des expositions itinérantes et temporaires en Jordanie et à l'étranger

  • Poursuivre son développement en conformité avec le statut scientifique de l'université

  • Mettre en œuvre une coopération avec les départements et institutions scientifiques sur le plan national et international

  • Documenter les différents processus propres au musée, avec en premier lieu l'obtention du matériel culturel, puis l'étiquetage, la conservation, l'exposition et le stockage adéquat des objets

  • Préparer de manière précise et exhaustive les objets exposés et stockés

  • Dispenser des cours appliqués d'archéologie

  • Le musée est également un centre académique dédié au développement de la recherche en archéologie et qui, pour ce faire, met à la disposition des équipes enseignantes les moyens nécessaires au sein du département d'archéologie de l'université.
     

 

Le Musée d'anthropologie/Université de Jordanie

C'est en 1977 qu'est née l'idée d'un musée anthropologique à l'Université de Jordanie, dans le but d'offrir des bases pratiques aux cours théoriques dispensés dans le département de sociologie (études sur la société jordanienne).

La première collection sur le patrimoine populaire jordanien a été constituée en 1981. Les pièces exposées provenaient alors des foyers des étudiants en anthropologie qui les avaient collectées pour les offrir à l'université. Cette collection a par la suite été complétée grâce aux soins du président de l'université et constitue aujourd'hui le musée.

Les différentes salles du musée abritent les collections du patrimoine jordanien modernes, des outils fabriqués par la population jordanienne à partir de leur environnement naturel, afin de répondre à leurs besoins. Les collections du musée sont présentées par matériau et fonctionnalité. Elles comprennent notamment des outils agricoles, des costumes, des articles de toilette, des meubles, des récipients pour la nourriture et les boissons, des tentes et du matériel pour les animaux..

Le but de ce musée est de préserver le patrimoine jordanien moderne, en témoignage des réalisations de la société jordanienne et de ses interactions avec l'environnement. Le musée vise également à fournir les moyens nécessaires à une meilleure connaissance de la société jordanienne pendant une période définie de son histoire, notamment par l'étude d'objets culturels, particulièrement ceux liés à la nourriture et aux boissons, aux costumes et à l'agriculture.
 

La Galerie nationale des Beaux-Arts de Jordanie



La Société Royale des Beaux-Arts a créé la Jordan National Gallery for Fine Arts (Galerie nationale des Beaux-Arts de Jordanie) à Jabel Al Weibdeh à Amman. Une aile dédiée aux expositions temporaires a été inaugurée en 1984. Voici les principaux objectifs de la galerie :

1. Parrainage de l'art contemporain en Jordanie, dans les pays arabes et dans le tiers monde

2. Echange d'expositions entre la galerie et d'autres musées et organismes culturels en dehors de la Jordanie.

3. Organisation et participation à des séminaires, conférences et colloques relatifs à l'art et à la culture en Jordanie et à l'étranger.
 

Depuis sa création, la galerie s'est considérablement agrandie. Sa collection qui comprenait à l'origine environ 50 pièces, comprend aujourd'hui plus de 2 000 pièces créées par 520 artistes de 43 pays arabes et musulmans, du Brunei dans le Pacifique au Maroc dans l'Atlantique et de la Turquie et de l'Iran dans la Mer caspienne au Pakistan dans l'Océan indien. La société a organisé plus de cinquante expositions à Amman, avec l'appui d'acteurs majeurs en Europe et aux Etats-Unis, tels que le Centre Pompidou à Paris, le Victoria et le musée Albert à Londres, le Musée d'art et d'histoire de Genève et le musée sémantique d’Harvard. Par ailleurs, des expositions spéciales ont été prêtées à la galerie nationale de Jordanie par les musées turcs, le Musée d’arts modernes du Caire. D'autres collections du monde arabe ont également été prêtées.

De même, la Société Royale des Beaux-Arts a transféré ses principales expositions à l'étranger, vers la France, la Turquie, la Pologne et la Grande-Bretagne.
 

Le Musée numismatique/Banque centrale de Jordanie

L'espace dédié à la banque centrale du musée jordanien s'étend sur plus de 400 m² et la collection comprend plus de 2 200 pièces de monnaie. Le musée a été officiellement inauguré en 1988.

La Jordanie occupe une place importante au Moyen-Orient et dans le monde. Les changements politique et historique qui l'ont affectée sont visibles notamment dans ses pièces de monnaie qui ont circulé dans tout le pays depuis l'introduction de la monnaie au Proche Orient au quatrième siècle av. J.C.

A voir :

1.Monnaie jordanienne à travers les âges, telle que la monnaie nabatéenne de la Décapole et la monnaie du début de l'ère islamique.

2. Monnaie datant de l'ère islamique et des dynasties dirigeantes du monde musulman, lorsque les inscriptions ont remplacé les portraits sur les monnaies grecque, romaine, byzantine et sassanide. A l'origine, les inscriptions étaient composées uniquement de versets du Saint Coran, puis, au cours du siècle suivant, le nom du calife, la date et le lieu de l'émission ont été ajoutés.

3.Monnaie et billets hachémites : les émissions du Chérif Hussein Bin Ali à Hedjaz, les émissions syriennes de sa Majesté Fayçal Ier en 1920, puis les émissions iraquiennes de ses Majestés Fayçal Ier, Ghazi Ier et Fayçal II. Enfin les émissions jordaniennes de 1949 jusqu'à nos jours.
 

 

L’Exposition sur le patrimoine arabe et les récentes découvertes

L'Exhibition of Arab Heritage And Recent Discoveries (Exposition sur le patrimoine arabe et les récentes découvertes) a été inaugurée en 1992, dans le département des antiquités à Amman. Son objectif est de présenter la Jordanie comme partie intégrante des patrimoines culturels arabes à travers les âges et de mettre en lumière les récentes découvertes archéologiques. Elle comprend de précieux artefacts, poterie, verrerie et armes datant de l'Age de bronze et des périodes nabatéenne et romaine, ainsi que des inscriptions, des monnaies islamiques en or et les monnaies ptolémaïques en argent récemment découvertes à Iraq al-Amir. L'exposition présente également des mosaïques datant de l'époque byzantine et du début de l'ère islamique, de différentes régions du royaume, des répliques des éléments architecturaux du Temple aux lions ailés de Qasr al-Bint à Petra et les têtes en plâtre des nymphes d'eau récemment découvertes dans le Nymphée à Amman.

L'exposition est consacrée aux récentes découvertes archéologiques réalisées après les fouilles entreprises par le département des antiquités de la Jordanie. Les expositions seront transférées aux différents musées jordaniens après la fin des études et publications. Les œuvres présentées sont remplacées chaque année.

Outre les expositions indiquées ci-dessus, l'exposition actuelle comprend une collection d'inscriptions safaïtiques et kufi de la région de Mafraq. Enfin, une exposition spéciale sur les inscriptions arabes antiques, comprenant des écritures nabatéenne, kufi et autres inscriptions islamiques découvertes dans les régions de Shbeikah et Safawi devrait voir le jour.

Le Musée royal de l'automobile

Le Musée royal de l'automobile retrace l'histoire du Royaume Hachémite de la Jordanie, du début des années 1920 jusqu'à nos jours.



Les voitures présentées relatent la vie et le règne de Sa Majesté le feu Roi Hussein ainsi que les diverses facettes de son régime.

Le musée met en évidence l'histoire du royaume via les automobiles du temps du Roi Abdallah I, fondateur du royaume, jusqu'au règne de Sa Majesté le Roi Abdallah II. Les modèles exposés rappellent le développement du royaume parallèlement à l'essor de l'automobile dans le pays et de la transformation du secteur depuis la Grande révolte arabe durant la Première guerre mondiale.

Parmi ces modèles se trouvent une Lincoln Capri de 1952 que sa Majesté le feu Roi Hussein a conduite pendant ses études en Angleterre et son couronnement en mai 1953 ainsi que la Cord 810 de 1936 offerte comme cadeau de mariage en 1955.

La Mercedes Benz 300SL « Gullwing » sport de 1955 est une voiture de collection exceptionnelle conduite par le feu Roi Hussein pendant la course Rumman Hill-Climb en Jordanie.

Des archives photo et vidéo rares sont utilisées dans tout le musée. Une salle multimédia, une bibliothèque ainsi qu'une boutique de souvenirs permettent aux visiteurs de vivre une expérience historique et éducative complète.

PRIX D'ENTREE
Résidants : 1 JOD
Touristes : 3 JOD

HEURES D'OUVERTURE
Daily, except Tuesday closed.
10 am till 7 pm except Friday, till 9 pm in summer.

ADRESSE :
King Hussein Park
Amman, JORDAN

TEL: (962) 6 541 1392
FAX: (962) 6 464 9205

Email:  info@royalautomuseum.jo
Site Web: www.royalautomuseum.jo
 

Le musée des enfants



créé pour les enfants jusqu'à 14 ans, le musée des enfants propose de nombreuses activités et installations à ses visiteurs : une salle d’exposition, une salle polyvalente, une bibliothèque et une salle informatique spécialement conçus pour les enfants, une salle de jeux, un espace d’exposition et un théâtre en plein air, une boutique, une salle des fêtes, un café et un planétarium. Un lieu incontournable pour toutes les familles en visite en Jordanie
 

Le Jordan Museum

Le Jordan Museum est situé dans le dynamique quartier neuf de Ras-Al Ayn. Mettant en valeur l’histoire et le patrimoine culturel de la Jordanie à travers une série de galeries admirablement conçues, le Jordan Museum est un lieu très complet de mémoire et de connaissance sur le pays. Le musée présente d’une façon à la fois ludique et pédagogique le patrimoine historique et antique du Royaume, une histoire qui fait partie intégrante de l’épopée de la Jordanie, passée, présente et à venir.