Home  |  Contact  |  A Propos Du JTB  |  Blog  |  Liens Utiles   




Jérash se situe sur une plaine entourée de zones vallonnées boisées et de bassins fertiles. Conquise par le général Pompée en 63 av. J.C., la ville tomba aux mains des Romains et fut l'une des dix principales cités de l'empire, au sein de Confédération de la Décapole.

La cité a connu son âge d'or sous le règne romain, période où elle était connue sous le nom de Gérasa. Aujourd'hui, ce site est considéré comme l'une des villes provinciales romaines les mieux conservées dans le monde. Dissimulée sous le sable pendant plusieurs siècles avant d'être découverte et restaurée durant 70 ans, Jérash est l'exemple même de la planification municipale romaine, vaste et formelle, dans tout le Moyen-Orient. Elle est ornée de rues pavées, à colonnades, d'immenses temples sur la crête des collines, de théâtres ravissants, de places publiques spacieuses, de thermes, de fontaines et de murailles percées par des tours et des grilles.





Sous ses dehors gréco-romains, Jérash conserve un savoureux mélange d'Occident et d'Orient. Son architecture, sa religion et ses langues sont le fruit du mélange et de la coexistence de deux puissantes cultures, celle des gréco-romains dans le bassin de la Méditerranée d'une part, et celle des arabes de l'Orient d'autre part.

La ville moderne de Jérash est située à l'est des ruines. Bien que la ville moderne et la ville antique partagent un mur d'enceinte, des efforts de conservation et une planification soigneusement pensée ont conduit au développement de la ville moderne loin des ruines de sorte que rien ne vient altérer les sites anciens.



 
On the Map